Vous êtes ici : Accueil > Presse > jambes lourdes et huiles essentielles

 

Article écrit par Aude Maillard, aromathérapeute, paru dans le magazine Plantes et santé, N° 92, du mois de Juillet. 2009.

Cet article appartient à l'auteur ainsi qu'au Magazine Plantes et santé, toute reproduction non autorisée est rigoureusement interdite.

 

Jambes lourdes : les huiles essentielles de la circulation

 

Les veines qui transportent le sang jusqu’au coeur doivent lutter contre la gravité. De longues périodes en position assise ou couchée, l’âge, la chaleur, les empêchent de bien remplir leur rôle. Les huiles essentielles vont leur donner le coup de pouce salutaire.

 

Jambes lourdes et oedème des membres inférieurs, voire varices, sont les fléaux de l’été lorsque la circulation veineuse se ralentit. Le soleil chauffe, les vaisseaux se dilatent, le sang a tendance à stagner dans les membres inférieurs, occasionnant des sensations douloureuses, ou même de l’oedème. Il existe des huiles essentielles formidables pour ces pathologies s’aggravant ou apparaissant avec une chaleur excessive. Le traitement de ces pathologies s’appuie sur les principes aromatiques de certaines plantes des régions ensoleillées et des terrains arides qui nous font partager leurs plus précieux actifs. Objectif : permettre à notre organisme de s’adapter et de profiter de l’été !

 

Une huile essentielle à la signature évidente

Avec un nom pour le moins évocateur, l’immortelle (l’hélichryse) ou encore le cyprès toujours vert (cyprès de Provence) nous offrent des huiles nobles qui peuvent aider l’être humain dans certaines situations où son arbre de vie, à savoir son réseau vasculaire, est fragilisé. Symbole d’immortalité et d’éternité de l’âme, l’hélichryse (de Hélios, dieu grec du soleil, et chrysos, or), pousse dans les terrains arides méditerranéens. Elle présente des feuilles en forme d’aiguilles très fines, et des fleurs en forme de petits soleils jaune d’or. Elle est utilisée en olfactothérapie pour élever la conscience aux différents corps énergétiques et en aromathérapie comme remède miraculeux pour toutes contusions, hématomes externes ou même internes, grâce à des propriétés antiinflammatoires, anti-hématomes, antalgiques et cicatrisantes très puissantes. Utilisée dans les mêmes indications que l’arnica, elle convertira les plus réfractaires à l’aromathérapie. En cas d’insuffisance veineuse, cette huile essentielle apaise la sensation douloureuse et celle d’échauffement, et par ses propriétés décongestionnantes, désclérosantes et anti-phlébitiques participe activement au retour veineux.

 

Dissiper la congestion

 

Le cyprès toujours vert, l’arbre des cimetières, est symbole de justice (verticalité), d’immortalité (toujours vert) et de lignée transgénérationnelle, il possède une longévité légendaire pouvant atteindre plus de 1 000 ans. Il est originaire des îles de la mer Égée et du bassin méditerranéen, son bois est incorruptible. En olfactothérapie, son huile essentielle permet de prendre conscience de certains liens qui nous rattachent au passé, ses propriétés en aromathérapie servent avant tout le réseau vasculaire en favorisant la décongestion veineuse et lymphatique. C’est une huile majeure dans tous les problèmes circulatoires.

 Le lentisque pistachier est lui aussi originaire des lieux arides du pourtour de la Méditerranée, son huile essentielle participe également à la décongestion veineuse et lymphatique, mais favorise également une action tonifiante sur la paroi des vaisseaux, participant à un meilleur retour veineux. La présence d’huile essentielle de menthe poivrée apporte un effet « glaçon » qui sera instantané tout le long de la jambe. Ses propriétés vasoconstrictrices, qui resserrent le diamètre des vaisseaux, accélèrent par voie de conséquence le flux sanguin. Attention, l’effet réfrigérant de cette huile est très puissant, il convient donc de bien respecter sa concentration dans la formule. Elle est aussi contre-indiquée avant 30 mois ainsi que chez la femme enceinte.

 Le foie joue un rôle majeur dans l’équilibre cardiovasculaire, même si le coeur demeure l’organe souverain. En rapport direct avec la composition sanguine, il filtre le sang et lui donne, entre autres, sa « texture ». Il est donc important de le chouchouter, en faisant une cure de drainage hépatique avec les huiles de citron, de menthe poivrée ou encore de romarin à verbénone. Une goutte de chaque sur un support adéquat décongestionnera le foie.

 

 

Ma formule : Insuffisance veineuse, jambes lourdes, oedème à visée curative

Propriétés : tonique et décongestionnant veineux et lymphatique, rafraichissant, vasoconstricteur

Indications : jambes lourdes, varices, oedème des membres inférieurs

 

VOIE CUTANÉE

HE Cyprès de Provence 40 gouttes

Cupressus sempervirens

HE Lentisque pistachier 20 gouttes

Pistacia lentiscus

HE Hélichryse italienne 20 gouttes

Helichrysum italicum ssp italicum

HE Niaouli 20 gouttes

Melaleuca quinquinervia CT cinéole

HE Menthe poivrée 20 gouttes

Mentha X piperita

HV de noisette QSP 30 ml

 

Préparation : Prendre un flacon en verre teinté de 30 ml muni d’un compte goutte. Y verser les huiles essentielles selon les quantités indiquées et compléter jusqu’en haut du flacon avec l’huile végétale de noisette. Refermer soigneusement et agiter.

 

Mode d’emploi : 8 à 10 gouttes de la synergie en application locale sur chaque jambe 2 à 3 fois par jour, pendant toute la période chaude. Appliquer en massant de la cheville vers le genou.

 

HE : huile essentielle

HV : huile végétale ou macérat huileux

 QSP : quantité suffisante pour

 

 

Pour des jambes parfaites

Une des conséquences de la stase veineuse est notamment l’apparition de petits vaisseaux disgracieux, appelés télangiectasies. Ils forment des fines lignes rouges ou violettes, de quelques millimètres à quelques centimètres de long, souvent en forme d’étoile. Tout à fait bénins, ils correspondent à une dilatation permanente de microcapillaires sanguins et occasionnent une gêne esthétique qui peut justifier leur traitement. Dans la médecine classique, la seule façon de les traiter reste l’électrocoagulation. L’aromathérapie nous offre pourtant une huile précieuse, celle de Lentisque pistachier, qui possède la particularité de gommer ces apparitions disgracieuses. Pour cela, il suffit de verser 5 ml de cette huile essentielle dans un flacon vide de 15 ml et de compléter jusqu’en haut par une huile végétale de type noyau d’abricot. La fragrance de cette huile n’est pas forcément des plus agréables mais le bénéfice obtenu permet de pallier ce désagrément. Appliquer quelques gouttes sur les zones concernées, 3 fois par jour, jusqu’à disparition complète.

 

 

Astuce : Gommer les bleus 

Lorsqu’une petite zone d’ombre apparaît sur les jambes, ou sur toute autre partie du corps, à la suite d’un choc ou d’une mauvaise circulation veineuse, l’huile essentielle d’hélichryse gomme efficacement l’imperfection. Ne pas hésiter à l’appliquer pure chez l’adulte. Elle évitera l’évolution inesthétique de l’hématome et accélérera sa résorption.

 

 Aude Maillard, Docteur en pharmacie, aromatologue